Pour ou contre l’école à 2 ans

Commentaires du centre de pédagogie appliquée

Du point de vue pédagogique et des connaissances sur le fonctionnement du cerveau humain et de son développement, je ne pense pas qu’il soit judicieux de scolariser les enfants si tôt. A cet âge,le cerveau est loin d’avoir intégré tous les mouvements et comportements spécifiques de l’évolution. N’oublions pas que des mouvements qui ne sont pas ou mal intégrés engendrent des difficultés ou physiques et/ou psychiques et/ou mentales et/ou émotionnelles.

On sait aujourd’hui que mouvements, pensées et émotions sont indissociabIes (Damasio, Ratay, Hannaford,…). Donc, les mouvements et les émotions qui les accompagnent sont la base de toutes pensées sensées.

Et tel que notre pays scolarise, il restreint et/ou canalise trop tôt à des fins utilitaires souvent les mouvements. Donc, en général, réduit, freine le développement du cerveau d’un enfant. 

En outre, scolariser signifie trop souvent chercher des résultats définis avant l’heure, comme par exemple savoir lire, se comporter «comme il faut», etc. Rechercher à cet âge un but prédéfini ne peut que freiner un développement intégral du cerveau.

La nature qui ne fait pas si mal les choses a, pour les enfants, inventé une sorte de ‘scolarisation’ hautement efficace: JOUER . Des jeux interactifs où ils sautent, courent, grimpent, crient, chantent, échangent, essaient, testent, … (Cela vaut d’ailleurs aussi pour les adultes …). 

Donc laisser beaucoup plus jouer. Non pas à des jeux qui cherchent tout d’abord un résultat, mais aux jeux qui intègrent largement les mouvements (gauche-droite; haut-bas; avant-arrière), nos sens (ouï, vision, odorat, toucher, goût, proprioception) , les émotions et… curieusement, les capacités du cerveau augmentent fortement.

Et ainsi, le cerveau se prépare à bien savoir apprendre à lire, à écrire, à calculer, à apprendre avec plaisir et curiosité!